Principes d'Intervention


Le diagnostic participatif comme porte d’entrée du PNMR dans le milieu :

Le diagnostic est ciblé sur la problématique de la formation au métier.


La formation à la demande :

La demande de formation est formulée par les villageois eux-mêmes.


La formation « sous le manguier » :

Le PNMR ne crée pas de nouvelles infrastructures ; les formations se déroulent dans les locaux que le village peut mettre à disposition ou sous un arbre ou au champ.


La formation par alternance :

Au PNMR, le concept de l’alternance se conçoit à deux niveaux : - Le programme obéit à la nécessité de la mise en place des séances de formation théoriques et de formation pratiques ; - Le programme de formation est établi en tenant compte des activités des apprenants. Pour ce faire, les séances de formation sont organisées en alternance avec les activités habituelles des apprenants.


La formation de proximité :

- C’est la formation qui se déplace vers les apprenants; - Le formateur est recherché dans l’environnement immédiat des apprenants..


La participation des apprenants aux frais de formation :

Les apprenants participent à hauteur de 25% au moins, aux frais de formation.


La gestion du dispositif de formation par les populations rurales :

La démarche du PNMR est participative et responsabilisante. Elle préconise à terme la gestion du dispositif de formation par les populations.


Une contribution significative à la professionnalisation des activités agricoles et para-agricoles :

En relation avec les organisations professionnelles, le PNMR œuvre pour l’intégration économique et sociale des ruraux dans leurs différentes corporations.





Les projets constitutifs du programme

AGRICULTURE

Lire la suite
ARTISANAT

Lire la suite
ALPHABETISATION

Lire la suite
FORMALISATION

Lire la suite
ENTREPRENEURIAT

Lire la suite